L’un des points d’orgue de la «  BEING [NOT] THERE  » Regards croisés sur l’œuvre filmique de Rob Rombout est l’organisation d’un workshop interdisciplinaire mené par Rob Rombout au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Au même titre que le geste, la pédagogie est au centre de la pratique artistique du réalisateur. La question de la réception et de la perception de l’œuvre survient à chaque étape de son travail. Mais, au-delà d’une préoccupation didactique sous-tendue par le cinéma documentaire, la pédagogie est partie intégrante de son activité. Rob Rombout est en effet co-fondateur de Doc Nomads, master post-diplôme international. Il participe donc pleinement à la formation d’étudiants et jeunes réalisateurs de films documentaires. Pédagogie et création sont liées, elles se nourrissent et se stimulent l’une l’autre.

Réunissant étudiants de Doc Nomads, du Master en Arts du spectacle de l’Université de Liège, et de l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL, le workshop se développe autour d’un thème fétiche de Rob Rombout : Being [Not] There. À partir de déambulations proposées par Dominique Castronovo (professeur à l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL) et d’interventions de Rob Rombout, les seize étudiants de ce workshop ont été amenés durant quelques jours à expérimenter et éprouver cet état au monde, l’observation à distance, mais aussi à questionner cette idée d’être sans y être vraiment. De cette rencontre de deux démarches pédagogiques sont nées six explorations de Liège et ses alentours. Six œuvres vidéographiques présentées dans les espaces d’exposition qui évoquent toutes soit par le sujet, soit par la manière de l’aborder cet entre-deux.

C’est la foire ! de Margaux Blanchart, Zoé Byloos et Waleed Talal
Prenant pour point de départ la Foire d’Octobre, l’œuvre pose un triple regard sur une de ses attractions phares, la Turbine, et sur ceux qui la gèrent, ceux qui l’expérimentent et ceux qui la vivent «  silencieusement  » au quotidien.

Sans [papier, abri] titre d’Abdourahmane Dieng dit Pape et Anantha Krishnan
C’est l’histoire d’une rencontre entre des personnes qui ne sont pas vraiment ici mais pas vraiment ailleurs non plus. Une rencontre entre personnes «  sans  », avec leur méfiance et leurs préjugés qui s’effritent au fur et à mesure que la discussion s’installe et les liens se créent.

Mon pays est ailleurs de Malsy Klasen et Natalie Rebeiz
Les performances qui ponctuent la manifestation sont le résultat d’une rencontre entre trois jeunes réalisateurs de pays et de parcours différents. «  Mon pays est ailleurs. À quelques pas du reste du monde…  » Mais faut-il raconter toute l’histoire ?

Huitième étage de Nico Centrone, Maria Punzano et Nell Webert-Simon
Droixhe, huitième étage d’un immeuble à appartements. Portraits d’habitants qui investissent l’étage, le vivent et l’habitent physiquement mais qui n’éprouvent qu’un seul désir : être ailleurs.

Dans la tête de Droixhe de Pilar Bebea, Flore Mercier et Pedro Morato
Ici et ailleurs. Au milieu de deux univers. L’installation présente la dualité inhérente au fait d’être ici et là — ailleurs, au même moment. Elle nous invite à faire l’expérience d’un monde, Droixhe, et de ses ailleurs, par le témoignage de quelques habitants.

Is she still alive ? de Clare Edlund, Bénédicte Moyersoen et France Paquay.

Ces six œuvres vidéographiques seront donc diffusées lors des trois expositions de la manifestation «  BEING [NOT] THERE » Regards croisés autour de l’œuvre de Rob Rombout : « BEING [NOT] THERE, entre ici et la Chine », à la Galerie des beaux-arts ; « BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam(s) », à la Société libre d’Émulation ; « BEING [NOT] THERE, Trains, Ships and Cars » à la Space Collection.

L’un des points d’orgue de la «  BEING [NOT] THERE  » Regards croisés sur l’œuvre filmique de Rob Rombout est l’organisation d’un workshop interdisciplinaire mené par Rob Rombout au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Au même titre que le geste, la pédagogie est au centre de la pratique artistique du réalisateur. La question de la réception et de la perception de l’œuvre survient à chaque étape de son travail. Mais, au-delà d’une préoccupation didactique sous-tendue par le cinéma documentaire, la pédagogie est partie intégrante de son activité. Rob Rombout est en effet co-fondateur de Doc Nomads, master post-diplôme international. Il participe donc pleinement à la formation d’étudiants et jeunes réalisateurs de films documentaires. Pédagogie et création sont liées, elles se nourrissent et se stimulent l’une l’autre.

Réunissant étudiants de Doc Nomads, du Master en Arts du spectacle de l’Université de Liège, et de l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL, le workshop se développe autour d’un thème fétiche de Rob Rombout : Being [Not] There. À partir de déambulations proposées par Dominique Castronovo (professeur à l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL) et d’interventions de Rob Rombout, les seize étudiants de ce workshop ont été amenés durant quelques jours à expérimenter et éprouver cet état au monde, l’observation à distance, mais aussi à questionner cette idée d’être sans y être vraiment. De cette rencontre de deux démarches pédagogiques sont nées six explorations de Liège et ses alentours. Six œuvres vidéographiques présentées dans les espaces d’exposition qui évoquent toutes soit par le sujet, soit par la manière de l’aborder cet entre-deux.

C’est la foire ! de Margaux Blanchart, Zoé Byloos et Waleed Talal
Prenant pour point de départ la Foire d’Octobre, l’œuvre pose un triple regard sur une de ses attractions phares, la Turbine, et sur ceux qui la gèrent, ceux qui l’expérimentent et ceux qui la vivent «  silencieusement  » au quotidien.

Sans [papier, abri] titre d’Abdourahmane Dieng dit Pape et Anantha Krishnan
C’est l’histoire d’une rencontre entre des personnes qui ne sont pas vraiment ici mais pas vraiment ailleurs non plus. Une rencontre entre personnes «  sans  », avec leur méfiance et leurs préjugés qui s’effritent au fur et à mesure que la discussion s’installe et les liens se créent.

Mon pays est ailleurs de Malsy Klasen et Natalie Rebeiz
Les performances qui ponctuent la manifestation sont le résultat d’une rencontre entre trois jeunes réalisateurs de pays et de parcours différents. «  Mon pays est ailleurs. À quelques pas du reste du monde…  » Mais faut-il raconter toute l’histoire ?

Huitième étage de Nico Centrone, Maria Punzano et Nell Webert-Simon
Droixhe, huitième étage d’un immeuble à appartements. Portraits d’habitants qui investissent l’étage, le vivent et l’habitent physiquement mais qui n’éprouvent qu’un seul désir : être ailleurs.

Dans la tête de Droixhe de Pilar Bebea, Flore Mercier et Pedro Morato
Ici et ailleurs. Au milieu de deux univers. L’installation présente la dualité inhérente au fait d’être ici et là — ailleurs, au même moment. Elle nous invite à faire l’expérience d’un monde, Droixhe, et de ses ailleurs, par le témoignage de quelques habitants.

Is she still alive ? de Clare Edlund, Bénédicte Moyersoen et France Paquay.

Ces six œuvres vidéographiques seront donc diffusées lors des trois expositions de la manifestation «  BEING [NOT] THERE » Regards croisés autour de l’œuvre de Rob Rombout : « BEING [NOT] THERE, entre ici et la Chine », à la Galerie des beaux-arts ; « BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam(s) », à la Société libre d’Émulation ; « BEING [NOT] THERE, Trains, Ships and Cars » à la Space Collection.

L’un des points d’orgue de la «  BEING [NOT] THERE  » Regards croisés sur l’œuvre filmique de Rob Rombout est l’organisation d’un workshop interdisciplinaire mené par Rob Rombout au sein de l’ÉSAVL-ARBAL. Au même titre que le geste, la pédagogie est au centre de la pratique artistique du réalisateur. La question de la réception et de la perception de l’œuvre survient à chaque étape de son travail. Mais, au-delà d’une préoccupation didactique sous-tendue par le cinéma documentaire, la pédagogie est partie intégrante de son activité. Rob Rombout est en effet co-fondateur de Doc Nomads, master post-diplôme international. Il participe donc pleinement à la formation d’étudiants et jeunes réalisateurs de films documentaires. Pédagogie et création sont liées, elles se nourrissent et se stimulent l’une l’autre.

Réunissant étudiants de Doc Nomads, du Master en Arts du spectacle de l’Université de Liège, et de l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL, le workshop se développe autour d’un thème fétiche de Rob Rombout : Being [Not] There. À partir de déambulations proposées par Dominique Castronovo (professeur à l’atelier de vidéographie de l’ÉSAVL-ARBAL) et d’interventions de Rob Rombout, les seize étudiants de ce workshop ont été amenés durant quelques jours à expérimenter et éprouver cet état au monde, l’observation à distance, mais aussi à questionner cette idée d’être sans y être vraiment. De cette rencontre de deux démarches pédagogiques sont nées six explorations de Liège et ses alentours. Six œuvres vidéographiques présentées dans les espaces d’exposition qui évoquent toutes soit par le sujet, soit par la manière de l’aborder cet entre-deux.

C’est la foire ! de Margaux Blanchart, Zoé Byloos et Waleed Talal
Prenant pour point de départ la Foire d’Octobre, l’œuvre pose un triple regard sur une de ses attractions phares, la Turbine, et sur ceux qui la gèrent, ceux qui l’expérimentent et ceux qui la vivent «  silencieusement  » au quotidien.

Sans [papier, abri] titre d’Abdourahmane Dieng dit Pape et Anantha Krishnan
C’est l’histoire d’une rencontre entre des personnes qui ne sont pas vraiment ici mais pas vraiment ailleurs non plus. Une rencontre entre personnes «  sans  », avec leur méfiance et leurs préjugés qui s’effritent au fur et à mesure que la discussion s’installe et les liens se créent.

Mon pays est ailleurs de Malsy Klasen et Natalie Rebeiz
Les performances qui ponctuent la manifestation sont le résultat d’une rencontre entre trois jeunes réalisateurs de pays et de parcours différents. «  Mon pays est ailleurs. À quelques pas du reste du monde…  » Mais faut-il raconter toute l’histoire ?

Huitième étage de Nico Centrone, Maria Punzano et Nell Webert-Simon
Droixhe, huitième étage d’un immeuble à appartements. Portraits d’habitants qui investissent l’étage, le vivent et l’habitent physiquement mais qui n’éprouvent qu’un seul désir : être ailleurs.

Dans la tête de Droixhe de Pilar Bebea, Flore Mercier et Pedro Morato
Ici et ailleurs. Au milieu de deux univers. L’installation présente la dualité inhérente au fait d’être ici et là — ailleurs, au même moment. Elle nous invite à faire l’expérience d’un monde, Droixhe, et de ses ailleurs, par le témoignage de quelques habitants.

Is she still alive ? de Clare Edlund, Bénédicte Moyersoen et France Paquay.

Ces six œuvres vidéographiques seront donc diffusées lors des trois expositions de la manifestation «  BEING [NOT] THERE » Regards croisés autour de l’œuvre de Rob Rombout : « BEING [NOT] THERE, entre ici et la Chine », à la Galerie des beaux-arts ; « BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam(s) », à la Société libre d’Émulation ; « BEING [NOT] THERE, Trains, Ships and Cars » à la Space Collection.